Wednesday, August 9, 2017

Sommaire pour monsieur le président

Je suis sensible au fait que notre rencontre prochaine, tant attendue par moi, sera forcément plus difficile pour vous que pour moi, car je sais assez bien qui vous êtes, tandis que vous entendez parler de moi pour la première fois, et vous devez être sans doute dans un certain état de consternation. Je me permets donc de vous conseiller, monsieur le président, de cesser immédiatement de vous poser de questions troublantes sur cet individu inconnu nommé William Skyvington, car vous allez vite me connaître. Et je ne vous decevrai certainement pas.

J'espère que vous avez donc trouvé mon petit livre de 64 pages dont j'ai envoyé un seul exemplaire au Service de presse de l'Elysée. Vous aurez donc besoin de savoir qui je suis, et ce document succinct va vous faciliter cette tache. Je me permets de vous expliquer tout de suite qu'il n'y aura aucune mauvaise surprise à mon sujet. Je suis 100% "clean". C'est-à-dire que tout ce que vous allez apprendre sur moi va renforcer sans le moindre doute votre observation que je serai là pour vous aider, car j'ai une admiration sans borne pour vous.

1. Puisque mon blog n'est lu que par peu de gens, vous serez sans doute le seul individu important à lire cet article... que je pourrai détruire dès notre premier contact. Vous êtes par ailleurs l'unique être à connaître l'existence de mon petit bouquin, qui vient de paraître le lundi 7 août.

2. Disons tout de suite que je n'ai jamais de ma vie vu un sous-marin. Dans toute pièce dramatique, il y a un vilain. Dans la nôtre, le vilain s'appelle Ross Babbage, l'homme australien chargé du choix d'un nouveau sous-marin. Voir ICI. Il m'est arrivé de lui souffler l'existence de l'offre français, puis mes informations sont montées, malgré lui, aux décideurs australiens. Depuis, Babbage se cache au fond de l'eau. (Je garde pourtant ses coordonnées.) Un point, c'est tout.

3. J'ai 76 ans, sans aucun problème de santé (au contraire, en pleine forme). Je n'ai jamais eu le moindre problème de santé mentale. Aucun problème avec la loi. Je n'ai jamais de ma vie subi un accident de voiture. Je suis donc un être sans aucune histoire franchement négative.

4. Mon numéro de téléphone: 04 76 64 18 32. N'importe quelle heure, jour ou nuit. Je dors peu, car j'ai besoin d'un minimum de sommeil.

5. Mieux vaut me contacter par courriel à sky.william@orange.fr car je suis tout le temps en train de travailler dans le parc, loin du téléphone fixe. J'habite à Gamone, quartier de Choranche. Vous aurez un petit problème pour me trouver et pour arriver à Gamone. Pont-en-Royans, surtout, est un goulot d'étranglement, surtout à cette période de l'année. Les services de la gendarmerie, même avec leur meilleur volonté, seront un peu dépassés par les événements.

6. Quant à la mairie de Choranche, ce sont des gens sur qui on ne peut pas compter, à éviter totalement (pour des raisons que vous apprendrez rapidement).

7. Etat personnel. Je suis divorcé, totalement hétéro, absolument aucun cas de violence, d'alcoolisme, etc. Quant à mon célibat, je serais incapable de vous expliquer pourquoi je vis depuis longtemps dans cet état. En grande partie, c'est parce que je ne rencontre jamais d'amies à Choranche : une commune perdue.

8. Mes deux enfants ont hélas hérité des chromosomes troublants de leur mère bretonne. En un mot, ils refusent toujours de croire que j'aurais fait vendre des sous-marins. Cette situation me trouble infiniment, bien entendu. Je vous demanderai, dès notre rencontre, de tenter de leur téléphoner dans l'espoir que votre voix les fasse savoir enfin que l'affaire des sous-marins est réelle.

9. Sur le plan politique, je n'ai jamais eu la moindre activité publique. Au cours de votre élection, j'ai eu l'occasion de détester certains de vos opposants. Le seul être pour qui je garde une petite admiration est l'ancien chef d'état... mais c'est peu. Quant aux autres anciens candidats, je n'en parle même pas.

10. Vous serez accompagné par des forces de protection (qui n'auroint pas grand-chose à faire, en dehors des problèmes de traversée de Pont-en-Royans). Par la suite, c'est surtout moi-même et mes deux enfants qui auront besoin de protection constante, car les gens se rendront vite compte que je vais gagner beaucoup d'argent par le biais de mon petit livre (vendu à 2 euros 50 l'exemplaire).

11. J'ai déjà pensé beaucoup à ce sujet de protection. Je préfère vous en parler de vive voix...

12. J'ai eu plusieurs activités amusantes, qui donnent l'impression que je touche à tout :

(a) En Australie, j'étais le premier programmeur embauché par IBM, à l'âge de 16 ans.

(b) Lors de mon arrivée en France en 1962, je ne parlais pas un seul mot de votre langue.

(c) En 1964, j'étais matelot sur un cargo grec, Londres/Koweït. Séjour sur le port de Mina al-Ahmadi chez des travailleurs sympathiques. Retour à Rotterdam sur un pétrolier BP.

(d) J'ai travaillé à la télévision française auprès de Pierre Schaeffer, inventeur de la musique concrète.

(e) J'ai été un ancien coureur cycliste sur piste, en 1972.

(f) Mon ouvrage Machina Sapiens a été le tout premier bouquin en français sur l'intelligence artificielle.

(g) J'ai joueé de la guitare à Paris.

13. En juillet 2015, j'ai subi un petit AVC qui m'a fait chuter dans l'escalier de Gamone, nécessitant une intervention ophtalmique à Rennes qui laisse des traces de dissymétrie au niveau des yeux.

14. Mon arrivée sur la scène va donner lieu à certains petits drames inévitables : éviction de Jean-Pierre Souchon (rédacteur-en-chef du Dauphiné Libéré), éviction de Jérôme Chailloux (grand responsable d'Internet).

15. Je compterai sur vos services pour résoudre certains problèmes très importants, parfois agréables, parfois désagréables :

(a) Libération et mise à ma disposition immédiate de mon ange gardien Martine Soussotte, sainte femme, factrice près de la retraite, mon unique aide ménagère et conductrice de voiture, protectrice de mon chien Fitzroy. Sculptrice sous le nom Soucco. Bref, une dame merveilleuse qui sait tout faire, qui passe son temps depuis toujours à aider les gens, dont moi-même.

(b) Poursuite d'un escroc qui campe chez mon ex-épouse Christine Mafart.

J'espère, monsieur le président, que ces quelques renseignements faciliteront notre premier contact. Je serai ravi et honoré de vous recevoir à Gamone. Et j'espère par ailleurs que vous serez accompagné par votre épouse. Vous allez découvrir une petite maison rurale, voire rustique, en pleine restauration.

No comments:

Post a Comment