Monday, August 21, 2017

La France aux abonnés absents

Il est 8 heures du matin, et personne ne m'a contacté. Je suis tout de même certain que j'ai vendu ces sous-marins. Ce n'était pas un rêve...

Sunday, August 20, 2017

Demain


Eclipse solaire aux Etats-Unis

Cliquez ICI

De quoi devenir astrologue...

Saturday, August 19, 2017

Encore un envoi de mon petit livre

Ce matin, j'ai envoyé un exemplaire à l’adresse suivante :

Services informatiques et Internet
Palais de l’Elysée
55 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 PARIS

Il y a peu de chances que l'exemplaire n’arrive pas entre les mains d'Emmanuel Macron. Je pense que le problème est tout à fait différent. Avant de répondre (positivement, forcément) à mon cas, Macron sera obligé de tenir compte de certains aspects importants de mon profil, décrit ICI. Là, il n’y a pas de problème, car je donne beaucoup d’informations, et l’Elysée pourra vérifier rapidement tout ce qui manque (comme l’absence de conflits avec la loi, etc).

Mais il y a un obstacle de poids dans mon CV : ma prise de position au sujet de Donald TrumpICI. A partir du moment où le président Macron dirait qu’il est très content d’un certain citoyen nommé William Skyvington (qui a fait gagner des sommes astronomiques à la France), cela signifie qu’il devrait être d’accord avec tout ce que pense cet homme jusqu’ici inconnu, y compris ses positions sur Trump. Or, ça pose un sacré problème, car Macron s’est comporté jusqu’ici comme un grand camarade de Trump, et réciproquement. Voilà, à mon avis, le hic.

De toute façon, nous comprendrons mieux la situation lundi, quand je recevrai forcément les réactions de plusieurs journaux à qui j’ai envoyé mon petit livre : Le Monde, Le Figaro, Libé, La Provence, Le Courrier Picard, etc. C’est-à-dire qu’il est parfaitement possible que les services informatiques de l’Elysée ne fonctionnaient pas aujourd’hui. Mais rien ne se perd. On verra.

quelques heures de réflexion...

J'ai de plus en plus la conviction que je serais très naïf. La vérité, probablement, c'est que l'Elysée serait bel et bien en hibernation estivale ! Espérons qu'au cours des jours qui viennent, les rédacteurs-en-chef de certains grands journaux passeront quelques jours au bureau !

Heureusement que je peux passer le temps en regardant de belles photos de François Hollande et sa jolie amie Julie Gayet. Vive la louve de France !

Aspect primordial de cette affaire

Mon pays natal aura bientôt une flotte de sous-marins puissants pour protéger ses côtes contre d'éventuels envahisseurs. On savait ça déjà. Tout le reste (par exemple, mon rôle personnel) est purement anecdotique.

Friday, August 18, 2017

Si la France a besoin d'un concierge...

Je suis disponible. J'en ai honte !

La France est absente

Je viens d'envoyer à monsieur Mounir Mahjoubi un exemplaire de mon petit livre sur mon rôle dans la vente de sous-marins. Voulant vérifier que l'ouvrage était arrivé chez lui, j'ai tenté de téléphoner à madame Hélène Brisset, sa directrice de cabinet. Une voix inconnue m'a dit que je me trompais de numéro. Trompé peut-être de pays ?

Tuesday, August 15, 2017

Ça va passer !


J'en suis convaincu !

Monday, August 14, 2017

Couac déplorable... mais rien qu'un couac

Je viens de téléphoner à l'Elysée (01 42 92 81 00) à 7h43 afin d'indiquer pour la Nième fois que je suis le Franco-Australien qui a vendu des sous-marins français à l'Australie par le biais de mon blog Antipodes à


Il suffit d'utiliser le mot-clef "submarines".

L'employé qui a pris mon appel m'a dit bêtement
"Oui Monsieur, c'est bien noté."

Cette fois-ci, pour la première fois depuis que j'admire le président Macron, je crains qu'il soit allé trop loin en se coupant totalement des citoyens. Il y a malheureusement un obstacle catastrophique chez lui : son désir farouche de n'écouter rien qui provient d'autrui. De ne lire aucun courrier qui vient d'un citoyen comme moi-même. De n'examiner aucun livre écrit par un étranger, comme le mien. De n'écouter aucune voix qui vient du désert.

 disponible chez Amazon

J'ai souvent dit qu'Emmanuel Macron devrait obligatoirement employer une équipe d'employés pour écouter le peuple... au lieu de rester seul avec son épouse dans leur tour d'ivoire. Cette solution serait tellement simple à mettre en place. Il suffirait de créer un comité de surveillance du président.

Qu'un observateur voulant jeter la première pierre sur le président m'explique comment lui m'aurait trouvé : moi,  le vendeur de sous-marins, caché dans sa maison rurale à Choranche. Un tel donneur de leçons m'insulterait personnellement d'ailleurs, car il oublie que mon comportement spécial était à l'origine de cette situation inédite.

Le président Macron doit rester sereinement à son poste. On ne va pas troubler davantage toute une nation à cause d'une erreur de jeunesse de son chef ! Soyons adultes. Corrigeons l'erreur. Soyons la France.

Friday, August 11, 2017

Fête religieuse

Je ne comprends pas pourquoi la France de 2017 va fermer la boutique mardi prochain afin de célébrer une supposée dame prénommée Marie qui aurait donné naissance à un supposé fils de Dieu après avoir reçu de façon mystérieuse le sperme d’un supposé ange. Bon Dieu ! Quel paquet de suppositions ! Et la nation tout entière va cesser de travailler pendant 24 heures à cause de ça !

Thursday, August 10, 2017

Danger !

Cet homme malade me fait peur.
Il faudrait l'arrêter immédiatement.
On ne plaisante plus avec lui.
Il risque de provoquer un holocauste.
Je ne vois qu'une seule solution :
D E S T I T U T I O N

Wednesday, August 9, 2017

Sommaire pour monsieur le président

Je suis sensible au fait que notre rencontre prochaine, tant attendue par moi, sera forcément plus difficile pour vous que pour moi, car je sais assez bien qui vous êtes, tandis que vous entendez parler de moi pour la première fois, et vous devez être sans doute dans un certain état de consternation. Je me permets donc de vous conseiller, monsieur le président, de cesser immédiatement de vous poser de questions troublantes sur cet individu inconnu nommé William Skyvington, car vous allez vite me connaître. Et je ne vous decevrai certainement pas.

J'espère que vous avez donc trouvé mon petit livre de 64 pages dont j'ai envoyé un seul exemplaire au Service de presse de l'Elysée. Vous aurez donc besoin de savoir qui je suis, et ce document succinct va vous faciliter cette tache. Je me permets de vous expliquer tout de suite qu'il n'y aura aucune mauvaise surprise à mon sujet. Je suis 100% "clean". C'est-à-dire que tout ce que vous allez apprendre sur moi va renforcer sans le moindre doute votre observation que je serai là pour vous aider, car j'ai une admiration sans borne pour vous.

1. Puisque mon blog n'est lu que par peu de gens, vous serez sans doute le seul individu important à lire cet article... que je pourrai détruire dès notre premier contact. Vous êtes par ailleurs l'unique être à connaître l'existence de mon petit bouquin, qui vient de paraître le lundi 7 août.

2. Disons tout de suite que je n'ai jamais de ma vie vu un sous-marin. Dans toute pièce dramatique, il y a un vilain. Dans la nôtre, le vilain s'appelle Ross Babbage, l'homme australien chargé du choix d'un nouveau sous-marin. Voir ICI. Il m'est arrivé de lui souffler l'existence de l'offre français, puis mes informations sont montées, malgré lui, aux décideurs australiens. Depuis, Babbage se cache au fond de l'eau. (Je garde pourtant ses coordonnées.) Un point, c'est tout.

3. J'ai 76 ans, sans aucun problème de santé (au contraire, en pleine forme). Je n'ai jamais eu le moindre problème de santé mentale. Aucun problème avec la loi. Je n'ai jamais de ma vie subi un accident de voiture. Je suis donc un être sans aucune histoire franchement négative.

4. Mon numéro de téléphone: 04 76 64 18 32. N'importe quelle heure, jour ou nuit. Je dors peu, car j'ai besoin d'un minimum de sommeil.

5. Mieux vaut me contacter par courriel à sky.william@orange.fr car je suis tout le temps en train de travailler dans le parc, loin du téléphone fixe. J'habite à Gamone, quartier de Choranche. Vous aurez un petit problème pour me trouver et pour arriver à Gamone. Pont-en-Royans, surtout, est un goulot d'étranglement, surtout à cette période de l'année. Les services de la gendarmerie, même avec leur meilleur volonté, seront un peu dépassés par les événements.

6. Quant à la mairie de Choranche, ce sont des gens sur qui on ne peut pas compter, à éviter totalement (pour des raisons que vous apprendrez rapidement).

7. Etat personnel. Je suis divorcé, totalement hétéro, absolument aucun cas de violence, d'alcoolisme, etc. Quant à mon célibat, je serais incapable de vous expliquer pourquoi je vis depuis longtemps dans cet état. En grande partie, c'est parce que je ne rencontre jamais d'amies à Choranche : une commune perdue.

8. Mes deux enfants ont hélas hérité des chromosomes troublants de leur mère bretonne. En un mot, ils refusent toujours de croire que j'aurais fait vendre des sous-marins. Cette situation me trouble infiniment, bien entendu. Je vous demanderai, dès notre rencontre, de tenter de leur téléphoner dans l'espoir que votre voix les fasse savoir enfin que l'affaire des sous-marins est réelle.

9. Sur le plan politique, je n'ai jamais eu la moindre activité publique. Au cours de votre élection, j'ai eu l'occasion de détester certains de vos opposants. Le seul être pour qui je garde une petite admiration est l'ancien chef d'état... mais c'est peu. Quant aux autres anciens candidats, je n'en parle même pas.

10. Vous serez accompagné par des forces de protection (qui n'auroint pas grand-chose à faire, en dehors des problèmes de traversée de Pont-en-Royans). Par la suite, c'est surtout moi-même et mes deux enfants qui auront besoin de protection constante, car les gens se rendront vite compte que je vais gagner beaucoup d'argent par le biais de mon petit livre (vendu à 2 euros 50 l'exemplaire).

11. J'ai déjà pensé beaucoup à ce sujet de protection. Je préfère vous en parler de vive voix...

12. J'ai eu plusieurs activités amusantes, qui donnent l'impression que je touche à tout :

(a) En Australie, j'étais le premier programmeur embauché par IBM, à l'âge de 16 ans.

(b) Lors de mon arrivée en France en 1962, je ne parlais pas un seul mot de votre langue.

(c) En 1964, j'étais matelot sur un cargo grec, Londres/Koweït. Séjour sur le port de Mina al-Ahmadi chez des travailleurs sympathiques. Retour à Rotterdam sur un pétrolier BP.

(d) J'ai travaillé à la télévision française auprès de Pierre Schaeffer, inventeur de la musique concrète.

(e) J'ai été un ancien coureur cycliste sur piste, en 1972.

(f) Mon ouvrage Machina Sapiens a été le tout premier bouquin en français sur l'intelligence artificielle.

(g) J'ai joueé de la guitare à Paris.

13. En juillet 2015, j'ai subi un petit AVC qui m'a fait chuter dans l'escalier de Gamone, nécessitant une intervention ophtalmique à Rennes qui laisse des traces de dissymétrie au niveau des yeux.

14. Mon arrivée sur la scène va donner lieu à certains petits drames inévitables : éviction de Jean-Pierre Souchon (rédacteur-en-chef du Dauphiné Libéré), éviction de Jérôme Chailloux (grand responsable d'Internet).

15. Je compterai sur vos services pour résoudre certains problèmes très importants, parfois agréables, parfois désagréables :

(a) Libération et mise à ma disposition immédiate de mon ange gardien Martine Soussotte, sainte femme, factrice près de la retraite, mon unique aide ménagère et conductrice de voiture, protectrice de mon chien Fitzroy. Sculptrice sous le nom Soucco. Bref, une dame merveilleuse qui sait tout faire, qui passe son temps depuis toujours à aider les gens, dont moi-même.

(b) Poursuite d'un escroc qui campe chez mon ex-épouse Christine Mafart.

J'espère, monsieur le président, que ces quelques renseignements faciliteront notre premier contact. Je serai ravi et honoré de vous recevoir à Gamone. Et j'espère par ailleurs que vous serez accompagné par votre épouse. Vous allez découvrir une petite maison rurale, voire rustique, en pleine restauration.

Tuesday, August 8, 2017

Second blog : sujets purement personnels

Pour plus tard.
Il s'appelle Royans Bourne
et il se trouve ICI.

Origines du nom "Choranche"

Informations transmises récemment par Natacha Boudoul,
grande amie provençale travaillant à la Belle Mère.


Friday, August 4, 2017

Trump taille un short à Turnbull

Avec le Premier ministre australien les choses se passent encore plus mal. "J'en ai plus qu'assez", lâche Donald Trump, après de vifs échanges. "J'ai passé des appels comme ça toute la journée et c'est le plus déplaisant de la journée." Vladimir "Poutine a été un appel plaisant", poursuit-il, au sujet de son échange avec le président russe.
Cet échange concernait un accord conclu par Canberra avec l'administration Obama sur l'accueil aux Etats-Unis de réfugiés relégués par l'Australie dans des camps de rétention du Pacifique. Le président américain avait exprimé son mécontentement et parlé d'un accord "stupide".

Livre bientôt disponible chez Amazon


J'ai tenté sans succès d'expliquer téléphoniquement à l'Elysée et au Matignon que l'on pourra bientôt trouver chez Amazon mon ouvrage intitulé

 Comment j'ai vendu des sous-marins
à partir de ma vieille maison rurale en France

Mais rien à faire. L'employé de Matignon a bel et bien vu de ses yeux la page d'Amazon, mais celui de l'Elysée ne voulait même pas (poliment) que j'en parle. Comme d'habitude, il m'a conseillé d'envoyer mon livre par la poste au président. Non merci ; j'ai déjà donné !

Dès que le livre arrivera chez moi à Gamone (sans doute lundi matin), je compte envoyer tout de suite un exemplaire, non pas au président (où ça prendrait un temps fou pour parvenir au destinataire), mais au service de presse de l'Elysée. Puis mon bouquin sera disponible chez Amazon, pour que tout le monde puisse l'acheter. Prix : 2 euros 50.

Je n'ai rien fait pour que les événements atteignent cette situation rocambolesque. Je constate que les services de communication du président Macron méritent d'être améliorés considérablement. C'est lui qui en décidéra... mais j'ai le sentiment que j'y aurais contribué un peu d'aide.

Thursday, August 3, 2017

Dans un village que j'adore

Cliquez pour agrandir

Photo prise par Martine Soussotte 
le 17 juillet 2017 à Saint-Pierre-de-Chartreuse.